Saviez-vous que le fluor, contenu dans la plupart des dentifrices et dans l’eau potable, pourrait -en douce- nous transformer en zombie ?

8 0
MERCI DE NOUS ENCOURAGER! Aimez et Partagez sur Facebook:
Chargement en cours
Saviez-vous que le fluor, contenu dans la plupart des dentifrices et dans l'eau potable, pourrait -en douce- nous transformer en zombie ?

Les jeunes enfants surtout, qui commencent à apprendre à se brosser les dents avec un dentifrice ordinaire contenant du fluorure de sodium, devraient toujours de faire sous la supervision d’un adulte. Parce que même l’ingestion de petites quantités de cet ingrédient actif peut entraîner des problèmes d’estomac et favoriser tout un éventail de troubles de la santé tels que scolioses, hyper laxité ligamentaire et pire : provoquer la dégénérescence accélérée de l’organisme.

Il a été démontré à maintes reprises que toute intoxication chronique par le fluor engendre des troubles psychiques profonds pouvant aller jusqu’à la folie, surtout lorsque l’intoxication a lieu pendant la croissance. Or non seulement la plupart des dentifrices en contiennent, mais les pays occidentaux orchestrent, en plus, la supplémentation systématique de fluor dans le lait et dans le sel, notamment.

Des statistiques récentes démontrant que son utilisation ne serait pas aussi efficace qu’on le croyait contre la carie dentaire, on se demande bien pourquoi alors un ingrédient si nocif se retrouve encore dans nos produits de consommations essentiels quotidiens?

Certaines théories soutiennent que c’est Hitler qui, le premier, aurait fait faire des recherches sur ce gaz, et ce, dans le but d’asservir les populations des pays conquis, les avilissant volontairement en accélérant leurs mécanismes de dégénérescence naturels…. et ceux de leur descendance.

Des zombies de père en fils et de mère en fille.

C’est, en tous cas, ce qui aurait été mentionné dans le compte-rendu du procès de Nuremberg alors que des dizaines de Nazis suspectés de crimes de guerre ont été poursuivis par les Alliés.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *