Saviez-vous que Bruce Lee était si rapide qu’on devait ralentir ses mouvements dans ses films ?

13 7
MERCI DE NOUS ENCOURAGER! Aimez et Partagez sur Facebook:
Chargement en cours
Saviez-vous que Bruce Lee était si rapide qu'on devait ralentir ses mouvements dans ses films

Alors que la plupart des films d’arts martiaux actuels sont accélérés dans le but de rendre leurs scènes de combat plus captivantes, les mouvements de Bruce Lee, pour leur part, étaient trop rapides pour être capturés sur le format régulier de 24 images par seconde. On devait plutôt le filmer à 32 images/seconde (en slow motion) afin qu’on puisse voir tous ses mouvements en détail.

Autres faits intéressants au sujet de Lee, à sa naissance, son nom était celui d’une fille. Comme ses parents avaient déjà perdu un fils avant lui, ils le nommèrent  «Sai Fon» (Petite Phoenix) afin de déjouer ce qu’ils croyaient être un mauvais sort jeté sur leur progéniture mâle. Le prénom Bruce lui fut en fait attribué par l’infirmière de l’hôpital où il est né, à San-Francisco aux États-Unis.

Inventeur du style Jeet Kune Do, Bruce Lee n’a perdu qu’un seul combat au cours de sa vie, alors qu’il avait 13 ans. Suite à cette défaite, il n’a plus jamais perdu d’affontement. Excellent étudiant en philosophie de l’Université de Washington, il s’est spécialisé sur ​​les principes philosophiques des arts martiaux. Or en plus d’être LE champion incontesté de la lutte à mains nues, il est intéressant d’apprendre que Bruce Lee était aussi un excellent danseur, remportant en 1958 un concours… de Cha-Cha.

Devenu célèbre grâce à ses talents, son enseignement et ses nombreux films, beaucoup de gens pensaient pouvoir battre Lee au combat et régulièrement, des aspirants à son titre le mettaient au défi. Un jour, pendant le tournage de «Enter the Dragon», un figurant (fort et rapide, selon les dires) aurait tenté sa chance avec le Maître. On dit que Bruce Lee bougeait si vite que le challenger n’aurait pas même réussi à le toucher! Au bout de quelques minutes, jugeant probablement que la comédie avait assez duré, en trois coups, le jeune premier aurait reçu un bon coup de pied au derrière avant d’être jeté par terre et totalement immobilisé au sol par notre Petite Phoenix.

Dernier fait, mais non le moindre sans doute au sujet de Bruce Lee, comme ce dernier est décédé subitement lors du tournage de «Game of Death», on a du rapidement en réécrire le script, question de faire mourir le héros. Résultat: les scènes de funérailles du film sont en réalité les authentiques obsèques de Bruce Lee, incluant les gros plans de l’urne ouverte montrant son visage embaumé.

Cette scène est considérée comme l’un des faits les plus sordides du cinéma.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *